Château d'Alone-Toulongeon (La-Chapelle-Sous-Uchon, S. & L.)

Page 1 - Page 2 - Page 3

Articles dans ces pages :

Page 1 :

Page 2 :

Page 3 :

L'avenue du château de ToulongeonL'avenue du château ou avenue de Toulonjon

En venant de Mesvres, la voie communale n°2 qui nous conduit de la D 228 à Toulongeon, sur 1300 m, présente un tracé parfaitement rectiligne. Elle est bordée de parcelles allongées. D'où vient cette disposition ?

La photographie aérienne réalisée par Guy Charleux, nous montre cette route rectiligne, bordée de chaque côté, de parcelles allongées et parallèles à son axe. L'ensemble a une largeur d'une trentaine de mètres.

Des documents du XVIIIe siècle nous indiquent qu'il s'agit des vestiges de l'avenue du château ou avenue de Toulonjon qui conduisait au château. Son extrémité sud, proche du château, figure sur le plan de 1762. Cette avenue, mentionnée dans le terrier de 1774, sert de référence pour la limite des parcelles à cette époque. Ce terrier nous la décrit comme « une avenue plantée de plusieurs espèces d'arbres qui aboutit au chemin de Toulon à Autun ». Dans son livre, Les deux filles de Sainte Chantal, la comtesse de Menthon précise : « La route qui y conduit [au château] est pavée de larges dalles ». Plan de 1762

Ces éléments nous permettent d'imaginer une large allée rectiligne, dallée et bordée de deux plates-bandes plantées d'arbres. La route actuelle en occupe la partie carrossable alors que les plates-bandes arborées sont devenues les parcelles bordières allongées parallèlement.

L'aménagement de cette « avenue » doit être le fait de Théodore Chevignard de Chavigny qui a réalisé d'importants travaux sur le château, entre 1756 et 1759. En effet, le terrier de 1687 ne mentionne qu'un chemin conduisant de Toulongeon à Mesvres : « tenant de soleil levant au chemin tendent de mesvre à Toulonjon ». Ce chemin reliait le château au grand chemin de Mesvres à la Tagnière : « au grand chemin tendent de la taniere a mesvre ». Par contre, le terrier de 1774 confirme le plan de 1762 en signalant à plusieurs reprises : « la venüe du château de Toulonjon ».

Bernard Gueugnon

Lire également : Les anciens chemins qui desservaient le château d'Alone-Toulongeon in La Physiophile N°160 - juin 2014

Cadastre : château d'Alone-Toulongeon à La-Chapelle-sous-UchonLa porte bleue

Lors du recensement du patrimoine de La Chapelle-sous-Uchon (organisé par le Parc Naturel Régional du Morvan), des habitants nous ont signalé les vestiges de la « porte bleue » aménagée dans le mur du XVIIIe siècle qui clôture le parc du château. Après avoir localisé cette porte, nous avons procédé à son défrichage et nettoyage, fin avril 2013.

Cette « porte », située dans le mur ouest de l'ancienne garenne, donnait accès au chemin reliant Toulongeon à Rivière en contournant le parc par l'ouest et au chemin conduisant à Uchon (voir plan).

La porte se présente sous la forme d'une avancée carrée de 5 m de côté limitée par un mur partiellement éboulé. Du mur, il ne reste que la base de 0,60 m de largeur et de 1 m de hauteur. Les murs du parc atteignent encore, par endroit, 3,5 m de hauteur. L'entrée, visible sur le document 3, offre un passage de 1 m de largeur. Cette disposition pourrait faire penser à un abri couvert mais aucune trace de tuile n'a été découverte pour l'instant sur le site. Il serait peut-être intéressant de poursuivre les investigations.

La porte Bleue - Château d'Alone-Toulongeon à La-Chapelle-sous-UchonPourquoi l'avoir appelée «porte bleue» ? Tout simplement parce qu'elle devait être fermée par une grille de couleur bleu. Le terrier de 1774 mentionne une autre porte, dans la basse-cour, qui est fermée « par une petite grille de bois de couleur vert ».

Bernard Gueugnon

Mesure à grain - ToulongeonLa mesure à grains de Toulongeon

Cette mesure aurait été trouvée à proximité des entrées du château et du moulin banal. Son découvreur l'a « mise à l'abri » dans sa propriété afin de la sauvegarder. Cette mesure qui est taillée dans un bloc de granite présente six cupules visibles sur les photographies : deux à sa face supérieure, deux à sa face inférieure, une à l'avant et une à l'arrière.

Mesure à grain - ToulongeonCette mesure montée sur un bâti, mobile ou non, pouvait tourner autour d'un axe horizontal. De cet axe, il ne reste que l'extrémité de droite, l'autre est cassée.

Dans le terrier de Toulongeon il n'est pas fait mention d'une « mesure de Toulongeon ». Les mesures de référence citées sont celles de : Montcenis pour le seigle, La Tagnière pour l'avoine, Etang pour l'avoine et Uchon pour le seigle et le froment. Les propriétaires nous ont signalé qu'une étude a été faite sans pouvoir nous fournir plus de précision.

Bernard Gueugnon

Pierre sculptée en façade du restaurant Le Barde à ToulongeonUne pierre sculptée provenant du château ?

Cette pierre sculptée a été photographiée sur la façade du restaurant/café de pays « Le Barde » à Toulongeon, situé à 200 m des vestiges du château d'Alone-Toulongeon.

Cette sculpture est seule en relief sur la façade, donc bien mise en évidence. A-t-elle une signification particulière ? Elle peut tout simplement provenir du château et se trouver là par hasard. Mais une personne m'a expliqué qu'il s'agirait de l'enseigne d'un « péage ». Ce que pourrait corroborer le fait que la mesure à grains de Toulongeon été découverte à proximité du bâtiment.

Bernard Gueugnon

Pierre Velon, adhérent du CeCaB, propose une interprétation sous forme de croquis :

Chasse-roues ou chasse-moyeuxMichel Bouillot : Curtil-sous-Buffières

Porche des communs du château de Curtil-sous-Buffières

Chasse roue - Chateau de Curtil-sous-Buffières